Herboriser

Quelque fois quand cela nous embêtait trop d'aller à un thé ou à une matinée, nous partions pour la campagne et il me montrait des mariages extraordinaires de fleurs, ce qui est beaucoup plus amusant que les mariages de gens, et a lieu d'ailleurs sans lunch et sans sacristie. On n'avait jamais le temps d'aller bien loin. Maintenant qu'il y a l'automobile, ce serait charmant.

M. Proust, Le Côté de Guermantes, Paris, Gallimard, "Folio classique", 2002, p. 500.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

metaphorai

tramway, impériale, appareil enregistreur

folle vitesse